Contact :

 

Yohan Anatayha

Thérapeute Bioénergéticien / Géobiologue
Formations, Consultations et Expertises
Fondateur de la fondation Hanka
Président de l'association Hyzaekû

 

Mail : anatayha@protonmail.com

 Réponse à vos messages ou mails entre 48h à 72h.

 

Tél. : +336-65-54-10-71

 

 

Merci de favoriser le mail pour la prise de rendez-vous.

 

Je vous remercie de votre compréhension sur mes délais de réponses qui sont limités

par le fait que je souhaite traiter personnellement toutes les prises de rendez-vous.

 


Mon expérience :


18 ans de Pratique de la méditation

12 ans en tant que Thérapeute Bioénergéticien et Géobiologue

11 ans d’expérience dans la formation dans les domaines de la Bioénergie, Développement intérieur et spirituel ainsi qu’en Géobiologie de l’habitat et du sacré.

Personnes accompagnées plus de 10 000.

Mon expérience de Thérapeute Bioénergéticien et Géobiologue s’appuie sur plusieurs milliers d’interventions réalisées dans ces deux domaines. Ainsi qu’une spécialisation dans le traitement des problématiques énergétiques et spirituelles complexes.

Dont le traitement de pollutions occultes : magies, envoutements, malédictions et Entités Lourdes. Mes acquis et mon expérience me permettent aujourd’hui d’intervenir sur tous les types de pollutions énergétiques affectant une personne ou un lieu.

 

Mon savoir-faire pour intervenir à distance ma permis d’agir dans de nombreux pays :

France, Suisse, Angleterre, Allemagne, Luxembourg, Espagne, Belgique, Portugal, Autriche, États-Unis, Canada, Mexique, Guatemala, Costa Rica, Colombie, Venezuela, Argentine, Pérou, Hong Kong, Japon, Australie, Italie, Maroc, Bénin, Cameroun, Sénégal, île Maurice, Réunion, Madagascar, Indonésie (Bali), Viêt Nam.

 

D’abords assistant formateur en 2012 dans les domaines de la Bioénergie et Géobiologie.

J’ai fondé avec Jean-Loup List l’école Hanka en 2014. L’accompagnement d’environ 4000 personnes sur le chemin de l’éveil m’a permis d’acquérir une solide expérience de l’humain et des clefs de son équilibre.

 

J’enseigne en Français mais aussi en Espagnol, j’ai ainsi déjà donné des formations en Inde, Argentine, Colombie, Costa-Rica, Mexique Portugal, Belgique, Suisse, Guadeloupe et à l’île Maurice.

Même si je parle anglais, j’ai plus de facilité à apporter des accompagnements en Espagnol.

Vous pouvez me contacter pour des formations en espagnoles, uniquement dans les pays Hispaniques.

 

 

Elixirs Hanka, depuis une plus d'une décennie je confectionne des artisanats sacrés sous forme d’élixirs. Ils permettent de vous proposer des thèmes de soins puissants et des méditations inédites. J’ai perfectionné leurs confections depuis 10 ans. Ils ont atteint un haut niveau qui en font des outils rares et précieux sur le chemin.


Pour les découvrir retrouver les ici Artisanats Hanka

 Sur demande je peux vous conseiller dans le choix et l'utilisation les plus adaptés pour vous.

 

Prendre soin de la Terre et de la Nature

Un humain qui grandit en conscience c’est un humain qui prend naturellement soin de la Terre. Je consacre beaucoup de temps à l’humain pour lui apprendre à mieux voir le sacré de la vie, de la nature et comprendre le respect que l’on doit lui accorder.

 

Rééquilibrer l’énergie des milieux naturels est fondamental. J’œuvre pour cela sur le plan physique et énergétique.



-        A ce titre j’ai pu réaliser environ 25000 hectares de géobiologie en France dont environ 1 200 000 d'hectares à l’étranger dont une partie importante en Amérique Centrale.

 

-        Président - Fondateur de l'association Hyzaekû, je participe activement à la création de réserves naturelles. La première fondée en 2021 de 20 hectares en Drôme (France). Association reconnu d’intérêt général, fondée, il y a 16 ans.  En savoir plus : www.hyzaeku.fr

 


www.anatayha.com

 

  Partage : Le début de mon chemin :

  

"Bien que le chemin de l'éveil est un mouvement permanent, qui évolue et s'enrichit à chaque instant, voici un petit aperçu de ce qui m'a conduit à m'éveiller spirituellement puis à faire le choix de m'investir: dans l'enseignement des thérapies énergétiques, de la géobiologie et la confection d'élixirs énergétiques pour accompagner vos méditations. 

 

Je pratique la méditation depuis 18 ans, qui est un véritable pilier central sur mon chemin depuis l'adolescence. Je me suis réveillé progressivement à ces jeunes ages, du sommeil commencé à la fin de l'enfance. Enfant, je passais une grande partie de mon temps libre dans la nature à construire des cabannes et passé du temps à faire du feu, le feu me fascinait et m'apportait une compagnie dont je ne me suis jamais lassé. Je pouvais ainsi passé des heures, des journées parfois des nuits auprès du feu. J'avais la chance que malgrès mon jeune age 8-9 ans mes parents me laissaient une grande libertée, même s'il n'était pas toujours facile de me faire rentrer à la maison.

 

A l'adolescence c'est par la pratique de la méditation en nature, que je retrouverai certains états de conscience, sur lesquels enfant, je n'avais jamais mis de mots. La méditation m'enseigna progressivement l'écoute de soi puis de la forêt, des rivières et cascades. Seul dans ce grand tout j'ai commencé à apprendre et à comprendre une partie du langage de la nature.

 

Progressivement, le sacré de la nature a commencé à s'ouvrir à moi. Parallèlement mes méditations devenaient de plus en plus profondes et m'offraient l'accès à de nouveaux états de conscience, que je cherchais à cultiver.

La méditation est ainsi devenue une pratique de plus en plus régulière jusqu'à devenir quotidienne depuis plus de 14 ans.

Chacun à ses affinités, mais j'ai eu la chance de trouver rapidement dans la méditations, de grands bienfaits, des états intérieurs nouveaux et une grande paix qui s'installait en moi. Cette paix intérieure et les sagesses que je captais dans la nature devinrent vite comme un trésor que je cherchais à maitriser.

Sans comprendre comment cela fonctionnait, la méditation m'enseignait, aux questions que j'avais après de longs silences étaient de plus en plus souvent ponctuées de réponses.

Cette aptitude m'a fasciné et m'a conduit à un premier grand travail intérieur, puis de grandes transformations. Tout cela a ainsi enclenché une dynamique positive de prises de consciences intenses. Qui m'ont conduit à progressivement à remettre en question mon mode de vie, l'origine de mes croyances, de mes valeurs... L'authenticité de la nature vous conduit tôt ou tard à chercher ce qui est vraiment vous, à faire le tri entre ce qui nous sert et ce qui nous emprisonne.

 

Ainsi sans m'en rendre compte j'avais entamé un chemin intérieur et spirituel.

A cette époque, je n'avais pas conscience de cette démarche, mais je comprenais que tout le monde n'était pas sur la même longueur d'onde...

Cependant, progressivement je constatais le décalage avec ce qui interessait les autres personnes de mon age, voir plus agées, qui me montra avec étonnement que certains ont horreur de prendre un peu d'altitude, ils aiment plutôt descendre...

Néanmoins, la vie mis sur mon chemin quelques originaux, dont certains anciens dont la sagesse et l'experience de vie créaient des étincelles auprès de mon appétit insassiable pour comprendre le monde et ce qu'il y a au delà, des frontières où s'arrêtent la conscience de la plupart des humains. J'ai ainsi rencontré des scientifiques, des innonvateurs, des visionnaires dont la plupart n'étaient pas compris pourtant génial. Mais ce qui change trop la routine les habitudes est souvent sources de peurs ou de barrages. J'ai aussi dans le lots pu me lier d'amitié avec quelques sages qui ont en moi éveiller des mémoires lointaines.

 

Un peu de temps et d'aventure se passe, puis je rentre à l'Université, où j'étudie l'anthropologie, la science politique et la sociologie. Je décrocherai une Licence en Science politique ce qui était une réussite pour mon mental et avait le mérite de tranquiliser celui des parents, au moins pour un temps. Bien qu'en parallèle ma passion de la méditation grandissait nourrie par de nombreuses expériences et  deslectures qui me permettaient de voir que je n'étais pas le seul à vivre des expériences, extra-ordinaires pour la plupart des personnes mais ordinaire pour d'autres. Que voir les énergies, les sentir, entendre l'esprit d'un arbre ou d'un guide spirituel est une experience que de nombreuses personnes font mais surtout fait plus intriguant qu'on peu se servir de cela pour aider les autres...

 

A mon intérêt pour la philosophie occidentale, succéda ainsi l'étude des spiritualités orientales, tibétaines, bouddhistes puis Amérindiennes.

Cet attrait, de plus en plus fort, se développe en parallèle de mon parcours universitaire qui, bien très intéressant, me paraissait sur certains aspects "vide de l'essentiel". Essentiel que je vivais en méditation depuis plusieurs années sans mettre encore clairement de mots dessus. Ainsi qu'auprès d'anciens qui commençaient à me transmettre de façon informelle un peu de leurs savoirs, savoir qui avait un tout autre goût. Il me suffisait d'y être exposé pour qu'il me compose, il ne me demandait aucun effort pour le mémoriser.

 

Ces rencontres ont fini par orienter toute ma thèse qui se résumait à une question :

"Qu'est ce que l'humain sans l'impact de la civilisation, qu'est-ce qui peut importe où nous grandissons serait toujours là?"

 

J'avais donc besoin de partir dans des lieux me permettant d'oberver et de rencontrer des modes de vie traditionnels, différents des nôtres, peut-être aussi plus authentiques que ce que je voyais en Europe. Je suis ainsi poussé vers l'Amérique centrale et du sud.

 

C'est ainsi, que je m'engage pour un voyage de 3 mois entre Mexique et Pérou, Bolivie qui durera finalement un an. Duquel avec le recul, je ne rentrerai jamais vraiment puisque je continue de voyager à la rencontre des cultures premières et des sites sacrés autour du monde depuis ce jour. 

 

 

Un départ avec pour plan, de ne pas avoir de plan :

 

Je pars ainsi au Mexique avec un sac à dos et l'objectif de "découvrir le monde", d'apprendre une nouvelle langue et peut-être de rencontrer les "Hommes-médecine" du pays, les Mayas, (je rencontrerai réellement les gardiens Mayas qu'une dizaine d'années plutard au Guatemala).

J'espère enrichir les échanges et enseignements déjà reçus en France, auprès de quelques anciens. Mais si j'appris beaucoup sur cette première partie du voyage, je ne rencontrerai pas pour cette fois au Mexique, personnes gardiennes des sagesses Mayas. Cette première partie m'amena cependant à mieux rencontrer une personne moi même.

 

Quand tout le contexte ne vous ramène pas à l'image que les autres ont de vous, vous êtes libre de réécrire la même histoire, ou de chercher celle qui est écrite en vous. 

 

En France, jeune plusieurs guérisseurs m'avaient dit que je ferais comme eux plus tard. Sceptique et méfiant, cela me paraissait impossible, j'ai toujours été passionné par leurs façons de comprendre le monde et le monde spirituel, certes. Mais j'avais malgrès tout à ce moment, des idées de "carrière conventionnelle" puis plutard mon diplôme universitaire m'assurait une situation sécurisée et socialement valorisante. 

 

J'avais beau avoir déjà des acquis et des perceptions que d'autres n'avaient pas. Une partie de moi n'était pas encore prête à affronter cette part de moi-même ainsi que le mur d'angoisses, de peurs que demande de dépasser tout changement brutal de chemin.

Après tout cette partie intime de mon expérience, m'appartenait pourquoi en faire un metier et puis qui suis-je pour faire cela... Je n'en n'avais ni l'envie, ni le souhait...

 

Mais lors de mon voyage au Mexique, j'ai fais ce souhait de me guider en faisant ce qui me permet de rester avec le coeur ouvert et d'aider les gens à être à ce niveau. C'est là que j'ai pris un premier virage, peut-être que c'est la que toute la suite à commencer à s'écrire. Ce qui est sur ce que pour se réaliser il faut être prêt à être expulsé de notre zone de confort.

Lorsque ce moment viendra, et il viendra si vous le souhaitez, je vous souhaite de trouver le courage de prendre les décisions que votre coeur vous souffle, même si le mental terrorisé.

Dépassez-vous, avec sagesse, vous y trouverez toujours plus que ce à quoi vous vous attendez. Peut-être d'ailleurs que vous trouverez toujours, ce à quoi vous ne vous attendez pas...

 

Avec le temps, j'ai compris à quel point ce départ marqua une transition dans ma vie. En réalité, je m'étais inconsciement engagé sur un chemin de transformations il y avait plusieurs années dans ma forêt au bord de l'eau... Ma avant la pleine unité nous sommes fait de différentes facettes qu'il nous faut polir de libérations, de rencontres, de guérisons et de dépassement de soi .

 

L'arrivé au Mexique me détacha en 24h de tout ce que je connaissais, je perdis même la parole car je ne parlais pas la langue du pays dans lequel j'arrivais.

Finalement, en partie coupé du monde, je me retrouve en premier lieu face à moi-même avec du temps.

Assez vite, forcé par la nécessité j'apprends petit à petit l’espagnol pour me permettre un minimum d'interaction nécessaire à la vie quotidienne, puis au bout de 3 semaines, il est temps de s'envoler et d'entammer la traverser du Mexique que je souhaitais faire.

D'abords du nord vers le sud, puis d'est en ouest... Je ne souhaitais découvrir et m'aventurer toujours plus dans ce que je ne connaissais pas. Mais aussi trouver un nouveau rythme, qui ne m'était plus imposé de l'extérieur mais qui venait de moi. Je découvrais le lundi poétique d'une journée rythmée par le levée du soleil sur une montagne se finissant sous le ciel étoilé scintillant sur l'océan. Je comprenais tout ce que l'illusion d'une vie trop ranger nous faisait perdre, l’inattendu qui s'offre comme un délice que seul l'aventurier devenu chasseur de liberté finit par trouver dans le trésor des milles richesses qu'offre l'instant présent et la Terre quotidiennement.

Retrouver les yeux et les sens pour les recevoir c'est avéré une longue initiation, faite de silence et de solitude comme de partages et de célébrations. Le chemin avant de me mener dans les secrets du monde spirituel, me conduisit à me reconnecter au véritable monde qui nous entoure, comme au monde intérieur qui nous compose. Mondes voilés par dans une vie qui ne nous apprends plus à les voir, à les sentir, à les vibrer et les unir.

 

Le choc de ce que je compris dans ma chair fut si fort que tout ce que je pensais être s'effondra. Ce qui laissa une place précieuse pour accueillir le nouveau monde si vaste que je comptemplais chaque jour. Mais qui amena aussi pour un temps un grand boulversement, l'inconnu est si vaste...

 

"La sagesse de l’Âme est folie pour la Raison"

 

A cet adage que l'on prête à Sénèque, je pourrais répondre : qu'est-ce que ma Raison fut coriace ! Combien de fois , elle se fut l'écho des peurs de mon entourage, de tout ce qui retient dans le monde mental les gens.  Elle cria et me murmura de faire marche arrière, de ne pas croire en ce qui s'éveillait en moi, ni en cette force qui me poussait à aller toujours plus loin. Combien de fois elle me disait que je devenais fou, que je ne pouvais pas suivre un chemin qui n'avait pas de cadre, qui ne répondait pas à une logique, un tracé défini, qui n'amenait pas de sécurité financière. Patiemment, j'observais ses assauts, et l'arsenal de mon mental, avec de plus en plus de recul et de détachement, j'étudiais ce qui se produisait en moi.

Je devenais de plus en plus observateur et j'avais clairement pour objectif d'avancer seul sur ce chemain, jusqu'à être être en accord avec moi-même, aujourd'hui je dirais jusqu'à parvenir à m'auto-accorder tel un instrument qui chercherait à sonner juste.

J'ai rencontré beaucoup de personnes sur le chemin et une partie sur ce chemin, mais avec le recul, je crois que les premiers mois de ce voyage m'ont avant tout permis de me rencontrer moi-même. Comprendre que je ne me connaissais pas était déjà une première libération.

 

Les début d'une formation non-conventionnelle, qui dura une décénnie :

 

Après six mois et des milliers de kilomètres parcourus, je pars plus au sud, je parle espagnol suffisament pour échanger et me faire comprendre sur à peu prêt tout. J'ai à présent le souhait de me rapprocher de l'Amazonie. C'est ainsi que je vais vivre plusieurs mois en Amérique du Sud, au Pérou, puis en Bolivie. J'entame au Pérou un travail humanitaire que je fais dans les communautés Incas des sommets de la cordillères des Andes, pour certaines à plus de 4000m d'altitudes. Bien que bénévole je m'enrichis intérieurement énormément au contact de ces personnes portant un art de vivre millénaire.

 

Par ce chemin, je finis par rencontrer plusieurs chamanes de tradition Inca, les Quechuas, avec lesquels j'ai vécus des illuminations qui finirent de clarifier ma volonté de travailler activement pour œuvrer de façon active à plus d'éveil et dans le domaine spirituel. L'un dans les montagnes du Pérou, puis un cercle d'ancien en Bolivie qui me sont littéralement tombés dessus.

Les savoirs et sagesses qu'ils m'ont partagé, m'ont donné la force nécessaire pour enclencher une nouveau départ spirituel. M'éveiller plus et me développer spirituellement sont depuis ce jour l'une des finalités de mon chemin.

Le fait qu'ils soient venus à moi et non l'inverse, qu'ils m'ont dit les même choses que j'avais déjà entendu de la bouche d'autres anciens. Tout cela m'a grandement aider, il faut le reonncaitre pour désamorcer certaines craintes et résistances mentales, à ce chemin qui grandissait en moi. A présent, bien qu'encore timide il se dessinait de plus en plus clairement jour après jour.

 

De retour en France, je parviens à garder cette dynamique nomade et le chemin se poursuivit. Il réserva de beaux défis à mon égo, le confrontant à tout le travail encore à faire alors que j'avais l'impression d'avoir déjà tant cheminé. Je pensais avoir fait le plus gros, je compris que je ne faisais que commencer un chemin initiatique, pavés de défis tant intérieur qu'extérieur. En cela, c'est un point commun que tout ceux qui s'éveillent rencontrent sur leurs chemins.

Le chemin nous apprends à transformer les épreuves en défis avec sagesse.

 

La voie du cœur me guidait petit à petit vers l'équilibre entre réalisation et construction personnel. Me réadapter à la France ne fut pas de tout repos mais les haut-idéaux que j'avais contemplé étaient alors solidement gravés en moi. Réaliser un chemin qui à du cœur et le partager, cet objectif ne me lâchera plus et me guida remarquablement.

 

L'instant présent, souvent fait de parfaites synchronicités m'amena avec justesse à la rencontre de plusieurs anciens guérisseurs, rebouteux, thérapeutes qui me formèrent durant plusieurs années.

Mais aussi la rencontre d'autres savoirs, qui ont joué un rôle important au travers de Nicolas Pauccar, un des derniers Q'ero, qui fera écho à ce que j'ai reçu au Pérou et en Bolivie, mais aussi Yann Lipnick qui m'a apporté un outil "pratique", la bioénergie (qui repose sur la perception des énergies vitales grâce aux mains) et mes début en tant qu'assistant puis formateur. Cet expérience, qui fut une première pierre pour la suite de ce que je développerai plutard avec Jean-Loup List.

Cette période, fût charnière car j'apprenais 7 jours sur 7, d'un coté en bioénergie et de l'autre avec les deux anciens guérisseurs qui me formaient. Un coup avec l'un, un coup avec l'autre. A plus de 70ans leurs longue expérience, fût une bénédiction sur mon chemin. Sans qu'ils se connaissent ce sage grand-père et cette sage grand-mère m'ont offert la chance de me transmettre leurs savoirs. Il est vrai qu'à ce moment cela m'a apporté de la confiance à un age et un moment, où j'en avais besoin. 

 Cette période fut ainsi riche d'apprentissages, de partages et d'expériences.

Cette générosité et cette bienveillance m'inspire encore, dans la façon dont j'enseigne aujourd'hui. J'ai ainsi pu étudier en les accompagnants pendant plusieurs années autant en thérapies énergétiques, en reboutage (forme traditionnelle d'ostéopathie) qu'en géobiologie de l'habitat ou encore en astrologie. Autant de disciplines qui sont toutes indépendantes mais qui étudiées simultanément et transmises par des personnes ayant plus de 40 ans d'expériences m'ont permis de gagner un temps précieux sur le chemin.

 

Parallèlement, l'étude de la bioénergie ma rapidement conduit à être assistant de Yann Lipnick, avant d'évoluer en tant que formateur dans le domaine de la bioénergie.

Après plus deux ans d'enseignements de cette discipline, enrichit par ces expériences professsionnels. Je ressentais qu'il me manquait un outils des mots pour transmettre la sensibilité au developpement spirituel que je porte au fond de moi. Comme un musicien auquel il manque des notes pour jouer une partition complète, sans qu'il sache l'expliquer.

Je sentais le besoin d'enrichir les outils que m'avaient apporté la bioénergie. Je sentais que cette discipline nouvelle avait encore besoin de grandir, de gagner en rigueur, en précision. Mon besoin d'une pédagogie solide, mon goût pour la méditation et le développement intérieur et spirituel, résonna avec la sensibilité et la sagesse de Jean-Loup List, l'un des rares avec qui je pouvais communiquer et être pleinement entendu. Tout cela nous a conduit à prendre du recul sur la bioénergie et la géobiologie tel qu'elles étaient enseignées, à comprendre les faiblesses, les grandes lois qu'il y a derrière, pour voir la où il manquait de  la structure. Nous avons ainsi pu corriger beaucoup d'erreurs pédagogiques et de carences de connaissances, qui de ce que l'on peut voir en dehors de l'école Hanka, sévissent encore dans ces disciplines.

 

Nous avons ainsi parcouru plusieurs quêtes, pour nous réaliser spirituellement au travers de retraite de plusieurs mois, afin de percer de nombreux mystères pour lesquels nous étions guidons à la résoudre. Afin de pleinement comprendre qu'est ce que devait avoir réaliser une personne pour pouvoir être légitime dans le rôle d'enseignants spirituels, mais aussi à quoi devrait nous conduire le chemin spirituel et comment contrairement à de nombreux exemples que nous avions pu voir, rester stable sur un chemin lumineux sur le long terme. 

 

Ce travail qui nous a pris plusieurs années, nous a conduit à la création d'une fondation, ayant pour finalité de reconnecter au monde spirituel, et de nous accompagner sur notre réalisation spirituelle.

 

 

La création de l'école HANKA :

 

La création de l'école Hanka est un fruit qui naquis d'un long chemin d'introspection, de pratique et de découvertes en échangeant de façon poussée avec le monde spirituel. Fruits de nombreuses retraites et années d'études des mystères du monde spirituel afin de trouver la voie pour les rendre accessibles aux authentiques chercheurs de vérités.

 

C'est ainsi que j'ai pu créer un nouvel instruments de musiques pour partager ajouter à la bioenergie et la géobiologie, le cursus Aura et développement Spirituel. Je n'aurai pu construire un instrument aussi perfectionné sans l'aide et la clair-voyance de mon fidel ami Jean-Loup List, avec qui nous avons batît pierre par pierre cette fondation. Son enseignement qui partait des bases que nous avions reçu c'est élevé beaucoup plus haut grâce à notre travail et biensur les murmurs des Présences gardiennes de Connaissance qui nous ont fait confiance, pour porter des enseignements inédits au travers des nouveaux modules que nous avons écrit et construit.

 

Ces perles de connaissances sont un trésors que le monde spirituel offre au monde depuis le commencement, mais que trop de fois les humains ont oublié. Ces cursus nous ont permis de révolutionner toutes la pratique existante de la bioénergie, de l'éclairer avec un regard nouveau. Cela me permet de dire non sans modestie que sans ces lumières la bioénergie telle qu'elle existe ailleurs est incomplète et même handicapante sur le chemin de l'éveil véritable. C'est aussi l'étude de nombreuses traditions spirituelles autour du monde qui nous ont permis en d'atteindre un grand recul sur notre enseignement.

 

 

Aujourd'hui :

 

Je continue de m'enrichir auprès du monde spirituel et des voyages qui sont pour moi l'occasion de découvrir et de travailler que se soit en Inde, Océan indien et Amérique du sud, Central, Indonésie... Ils continuent de nourrir mon amour de l'Humain et de la Terre, de me rappeler qu'il y a temps pour apprendre et temps pour donner. 

 

Je m'investis aujourd'hui dans l'école Hanka en tant que thérapeute, géobiologue, co-fondateur et formateur.

 

   Je développe aussi depuis 12 ans des outils sacrés pour pratiquer la méditation via les élixirs énergétiques que je confectionne, qui pourraient d'ailleurs faire l'objet de tout une histoire à eux seuls. Artisanat sacré par lequel j'ai en réalité commencé à aider l'autre avant même de faire des soins énergétiques.

 

Autant d'axes riches qui convergent dans une même direction et qui me permettent de continuer de grandir chaque jours. Je suis heureux d'être parvenu à harmoniser ensemble les notes subtils qui me composent aujourd'hui toute une partition célèste.

Si ma musique vous a touché ou que vous sentez qu'elle pourrait vous aider, vous aussi venez faire partie de l'histoire, j'aurai plaisir à vous accompagner au travers de l'un des instruments que j'ai mis au service de l'autre.  

 

 

A bientôt sur le chemin...

 

Yohan Anatayha

 

 

 


"Tant que vous ne connaîtrez pas l’amour comme état de conscience, vous serez dans l’obscurité et vous ne comprendrez pas grand-chose à la vie."

O.M.A